Pour huit milliards de dollars (7,43 milliards d’euros), Samsung Electronics s’offre l’équipementier américain Harman International Industries, mais aussi son ticket d’entrée sur le marché en pleine expansion des véhicules connectés.

 

Cette acquisition, annoncée par Samsung le lundi 14 novembre, lui fournit l’occasion de tenter de tourner la page du fiasco de Galaxy Note 7 aux batteries explosives, dont la production a d? être abandonnée.

 

Le conseil d’administration du premier fabricant mondial de smartphones a donné son feu vert à ce rachat réalisé entièrement au comptant, qui valorise l’action à 112 dollars (104 euros), a précisé Samsung dans un communiqué.

 

Basé dans le Connecticut, Harman fabrique des systèmes audio haut de gamme et autres systèmes embarqués offrant une connexion à Internet pour des constructeurs automobiles comme GM et Fiat Chrysler. Samsung espère achever l’opération de rachat d’ici le troisième trimestre 2017, après le feu vert des actionnaires de Harman et des régulateurs.